ZOOM 2017

DANSE ET LANGUE DES SIGNES FRANCAISE (LSF)
Réalisation d'un film et d'une performance dansée
avec les étudiants et les personnels de l'Université Paris Nanterre (92) et les habitants du territoire pratiquant la langue des signes française (LSF) et/ou sourds



En partant de sa dernière création HORIZON qui cherche à saisir le « sentiment océanique » évoqué par Romain Rolland (la sensation d’éprouver et d'appréhender le monde dans sa globalité), le chorégraphe Philippe Ménard propose aux étudiants et personnels de l'Université de former un collectif avec des habitants du territoire parlant la Langue des Signes Française (LSF) et/ou sourds afin de travailler autour du rapport micro/macro dans le mouvement dansé. Le travail chorégraphique cherchera les chemins entre la LSF et le mouvement dansé, poétique, abstrait et onirique. Au travers de ces allers retours, comme sous l’effet d’un mouvement de ZOOM, il s’agira de faire émerger une oscillation vibrante qui rend palpables nos différents liens à l’espace et au monde en révélant les rapports du concret au poétique, de la réalité à l’imaginaire, de la vague à l’océan, et finalement de l’individu à l’univers.



distribution

Conception, écriture et chorégraphie : Philippe Ménard
Réalisation : Philippe Ménard, Bertrand Guerry
Création musicale : Grégoire Terrier
Régie générale, création lumière et construction décors : Norbert Richard


production

Production: Cie pm.
Avec le soutien de l'Université Paris Ouest La Défense à Nanterre (92), du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine (92). Production en cours


création

Le 18 mai 2017
Théâtre Bernard Marie Koltès - Université Paris Nanterre (92)

   

monoDISCO 2016-2017

discothèque-vidéomaton pour portraits en mouvement

avec les patients, le personnel du Centre de Réadaptation de Coubert (77) et les habitants du territoire
dans le cadre du projet du Vaisseau – lieu de création artistique au Centre de Réadaptation de Coubert (77)



La monoDISCO est une discothèque individuelle ou collective (3-4 personnes) qui permet de réaliser des portraits vidéo sur une musique choisie.

1/ Entrez dans la monoDISCO.

2/ Sélectionnez la musique sur laquelle vous voulez réaliser votre portait en mouvement parmi la playlist monoDISCO (classique, pop, rock, contemporain, électro …).

3/ Choisissez votre rideau de fond.

Et c’est parti pour un portrait vidéo de 30 sec. sur la musique et le décor de votre choix.


A la sortie de la monoDISCO, vous pourrez visionner votre portrait sur un écran à l’extérieur et vous recevrez le soir même par mail votre auto-portrait vidéo.
Il vous sera proposé de mettre en ligne votre vidéo sur le site monodisco.dance.

Vous pouvez faire 1 geste, 2 gestes, 1000 gestes, être assis, debout, de dos, de face, bouger seulement la tête, les bras, les jambes, danser de façon exubérante ou minimaliste, danser à 2, à 3 ou 4, ne pas danser, signer, mimer, faire des grimaces, beaucoup de mouvements ou très peu ou pas du tout ! Tout est possible ! Venez vous exprimer et partager cette expérience!






distribution

Conception et direction artistique Philippe Ménard
Danseurs Stefania Brannetti, Philippe Ménard, Caroline Mercier, Georgey Souchette
Dispositif multimédia Collectif INVIVO - Grégoire Durande, Samuel Serrandour
Construction et régie générale Norbert Richard
Régie (en alternance) : Jean Pierre Dulac, Fréderic Fillion, Guillaume Sauvageot, Esteban Sanchez, Leslie Sozanskyle


production

Production: Cie pm.
Avec le soutien de la DRAC Ile de France - Direction Régionale des Affaires Culturelles d'Ile de France - Ministère de la culture et de la communication, de l’ARS (Agence régionale de santé Ile-de-France dans le cadre du programme régional Culture à l'hôpital), du Centre de Réadaptation de Coubert (77) - établissement de l'UGECAM Île-de-France et du Vaisseau - lieu de création artistique au Centre de Réadaptation de Coubert (77).


création

23 juin 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)
24 juin 2016

diffusion

18 juillet 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)
19 juillet 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)
20 juillet 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)
21 juillet 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)
29 septembre 2016
Centre de Réadaptation de Coubert (77)

   

SYNAPSES 2016-2017

zones de connexions en cours…

ATELIERS / PERFORMANCES IN SITU / SORTIES CULTURELLES / REALISATION DOCUMENTAIRE

un projet crée et piloté par Philippe Ménard
avec les enfants autistes et le personnel de l’Hôpital de jour André Boulloche - Paris 10




Le projet SYNAPSES – zones de connexions en cours… c'est une présence artistique exigeante au sein d’un l’hôpital qui ouvre ses portes et reçoit les artistes, les familles et les publics, un projet ouvert sur l’extérieur.

C'est un maillage de connexions qui s’envisage entre enfants autistes / personnels encadrants / artistes / familles / publics / ateliers chorégraphiques / performances in situ / spectacles au théâtre / hôpital / gymnase municipal / théâtre / collectivités / fondations privées.

Dans le cadre du projet SYNAPSES – zones de connexions en cours…, il s’agit bien de s’atteler à la mise en connexion et en réseau :

- Connecter l’enfant autiste à son propre corps, aux autres, à l’artiste, au personnel encadrant, à son imaginaire ou à celui d’un artiste qui propose un univers sensoriel à appréhender.
- Connecter l’artiste à la société, au réel, à des structures sociales et culturelles, à un territoire.
- Connecter et mettre en réseau l’hôpital, le théâtre, le gymnase municipal à un territoire, à des habitants, à des artistes, à des publics.
- Connecter des collectivités à des fondations privées.

Ce projet parle donc de présence(s). Des présences qui offrent un maillage de « synapses » libérant un potentiel d’action et de mutualisation au service de l’humain.

Il se construit autour de 5 axes :

- ateliers chorégraphiques pour les enfants autistes
- ateliers chorégraphiques pour le personnel
- performances in situ
- sorties culturelles, en partenariat avec le Théâtre de L'Etoile du Nord - Paris 18
- réalisation d’un documentaire


distribution

Conception Philippe Ménard
Danseurs intervenants Philippe Ménard, Stefania Brannetti, Silvia Di Rienzo, Sandrine Bonnet
Régie générale Norbert Richard


production

Production: Cie pm.
2016
Avec le soutien de l'Hôpital de jour André Boulloche – Paris 10, de la DRAC IDF (Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication), de l'ARS (Agence Régionale de Santé d’Île-de-France – Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, dans le cadre du programme Culture et Santé), de la Mairie du Xème arr. de Paris (Dotation Culturelle de Proximité) et de la Fondation Deloitte – Neuilly-sur-Seine (92) et de l’Hôpital de jour André Boulloche - Paris 10.
2017
Avec le soutien de l'Hôpital de jour André Boulloche – Paris 10, de la DRAC IDF (Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication), de l'ARS (Agence Régionale de Santé d’Île-de-France – Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, dans le cadre du programme Culture et Santé).


   

DE L'AIR 2016

COURT-METRAGE / PERFORMANCE DANSEE
avec les élèves du Lycée Polyvalent Jean Jaurès à Argenteuil (95)
en partenariat avec le Théâtre Paul Eluard de Bezons (95)



«Il s’agit, à travers la création d’une performance dansée et d’un court-métrage, de partager avec les participants le processus de création de la pièce AIR et d’en révéler des extensions poétiques possibles, à partir de la façon dont ils vont appréhender et reprendre à leur compte la thématique abordée.
2 axes principaux seront abordés : la danse et l’écriture de texte autour des notions d’élan, d’envol, d’expansion, de beauté du geste et de geste vain, à la recherche de sensation de vie et de jubilation.
Icare, grisé par le vol, oublie l'interdit et meurt précipité dans la mer.
Il exprime ainsi le désir de l’Homme d'aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à face avec sa condition de simple être humain.
Nous avons tous rêvé de voler, de défier l’apesanteur, de s’extirper de notre condition d’humain. Oui, nous pouvons nous brûler les ailes, oui c’est impossible, oui la chute est inévitable, mais que c’est bon d’essayer, d’être dans cette tentative sans cesse renouvelée, d’y croire et de « se pendre pour », le temps d’un élan intime, à la recherche d’un endroit de mise en mouvement, de vie.
En partant de cette idée, j’aimerais explorer ces élans intimes qui nous poussent à avancer et à nous dépasser.
Avec le projet DE L’AIR, je souhaite plonger les participants dans cette quête de désir impossible et laisser émerger la poésie du geste, la fragilité de cet engagement, la beauté du geste vain ; une façon de se sentir vivant, d’être au monde, de retrouver l’humain dans cette ambivalence entre force et fragilité.

philippe ménard


vidéo



distribution

Conception, chorégraphie et réalisation Philippe Ménard
Co-réalisation Bertrand Guerry
Ecriture textes (en collaboration avec les élèves) Jana Klein
Montage, Étalonnage, Générique : lalunela post-production : Anne-Sophie Justice, Jérémy Justice
Prise de son, création musicale et postproduction son Pascal bricard
Administration et coordination Anaïs Héroguel


production

Production: Cie pm.
avec le soutien de la DRAC Ile de France dans le cadre d’une résidence territoriale en établissement scolaire, et ARCADI (Dispositif d'Accompagnement).


création

Le 7 juin 2016
Théâtre Paul Eluard de Bezons (95)

   

FICTION 2015

COURT-METRAGE / PERFORMANCE
Réalisé dans le cadre de la résidence 2015 de la Cie pm à l’Université Paris Ouest La Défense Nanterre (92)




Le projet FICTION a été réalisé avec un groupe d’étudiants et de personnels de l’Université Paris Ouest participant à l’atelier de création chorégraphique mené par Philippe Ménard durant la résidence de la Cie pm à l'Université.
FICTION se développe autour de 2 épopées chorégraphiques : un court-métrage et une performance.
Le court-métrage propose une épopée chorégraphique dans une succession de tableaux convoquant la figure du héros où chacun peut s’extraire de la réalité le temps d’une incarnation surréaliste et fantasmée.
La performance se déroulera comme une traversée de l’espace dans une partition chorégraphique collective jusqu’à laisser émerger une fiction du hasard.


vidéo



distribution

COURT-METRAGE
Conception, écriture et chorégraphie : Philippe Ménard Réalisation : Philippe Ménard, Bertrand Guerry, Tibaut Ras Création musicale : Grégoire Terrier Costumes et accessoires : Valérie Lesort Régie générale, création lumière et construction décors : Norbert Richard Régie plateau : Thomas Vivance Régisseurs : Alexandre Barthelemy et Luc Degassart Images : Bertrand Guerry et Tibaut Ras Postproduction image: Tibaut Ras Matériel et machinerie : All We Can Do Chargée de production et coordination : Anaïs Héroguel Chargée de communication : Julianne Link
Remerciements à "l'équipe de Ninjas" : Néphélie, Victoria Cirot, Marwa Dziri, Coline Jouvenot et Jérémy Le Paih.

PERFORMANCE
Chorégraphie : Philippe Ménard Régie Générale et création lumière: Alexandre Barthélémy Chargée de production :Anaïs Héroguel Chargée de communication : Julianne Link


production

Production: Cie pm.
Avec le soutien de l'Université Paris Ouest La Défense à Nanterre (92), d'ARCADI dans le cadre du dispositif de médiation culturelle, de la Maison de la Musique de Nanterre


création

Le 9 avril 2015
Théâtre Bernard Marie Koltès - Université Paris Ouest La Défense Nanterre (92)

   

ON AIR 2014

COURT-METRAGE / PERFORMANCE DANSEE
Projet de création intergénérationnel réalisé avec les habitants de La Courneuve (93) et des alentours
dans le cadre de la résidence (2013-2014) de la Cie pm au Centre Culturel Jean Houdremont à La Courneuve (93).



« Il s’agit de prendre une grande bouffée d’air en mettant en scène nos "délires de salle de bain", nos fantasmes de héros, nos rêves d’enfance….
Le court-métrage ON AIR s'attache à révéler ces endroits d’intimité normalement cachés, lorsque que nous sommes seuls chez nous et que nous dansons dans notre salle de bain, que nous nous lançons dans un playback endiablé avec notre brosse à dent, devant notre miroir en imaginant être une rock star à Bercy, lorsque nous dirigeons un orchestre symphonique dans notre cuisine ou que nous chantons sous la douche.
Avec un groupe intergénérationnel (de 11 à 86 ans), je souhaite faire partager ces endroits où finalement, le temps du délire, tout est possible et nous nous sentons vivants; une ode à la poésie de notre quotidien.
Et puis, à travers la création d'une performance dansée et un travail chorégraphique plus spécifique sur le mouvement de la respiration, j'aimerais m'intéresser à la naissance de l'élan intime, aux prémices de l'envol … Un clin d’œil au vol d’Icare…»

philippe ménard


vidéo




distribution

Conception, chorégraphie et réalisation Philippe Ménard
Co-réalisation Bertrand Guerry
Coordination Corinne Hadjadj
Régie générale Norbert Richard
Administration/production Anaïs Héroguel


production

Production: Cie pm.
avec le soutien du Centre Culturel Jean Houdremont - La Courneuve (93), du Conseil Général de Seine-Saint-Denis (93), de la fondation Deloitte - Neuilly-sur-Seine (92), de l'Association Beaumarchais/SACD et de la Caisse des Dépôts


création

Le 10 mai 2014
Centre Culturel Jean Houdremont - La Courneuve (93)

   

OPERAtion lipdub 2013

Projet de création pluridisciplinaire (texte - chant - danse - vidéo)
réalisé dans le cadre du dispositif « Dix mois d’Ecole et d’Opéra »
avec les élèves du BTS Communication du Lycée Jacques Brel de la Courneuve (93).
à l'Opéra Garnier - Paris (75).



"Avec ce projet, je souhaite donner la parole à de jeunes étudiants qui participent pendant 1 an au projet « Dix mois d’Ecole et d’Opéra » et vont à la découverte de l'opéra, un monde loin de leur univers quotidien.
A travers l'écriture d'une chanson et la réalisation d'une vidéo, ils nous parlent de la façon dont ils ont apprivoisé cet "oiseau rebelle".
Le projet OPERAtion Lipdub révèle un certain « voyage », sorte de « déplacement » qui revêt la dimension symbolique du projet : grâce au dispositif « Dix mois d’Ecole et d’Opéra » et à la réalisation de ce projet, ces jeunes étudiants de la Courneuve nous emmènent depuis leur école jusqu’à la scène de l’Opéra Garnier pour nous parler d’eux et de ce qu’ils vivent au cours de cette aventure."

philippe ménard


vidéo




distribution

Conception et mise en scène Philippe Ménard
Réalisation Philippe Ménard et Bertrand Guerry
Paroles (inspirées des textes des élèves) et coaching chant Jana Klein
Musique et coaching chant Olivier Joly
Cadreur Bertrand Guerry
Chef Opérateur Thibaut Ras
Enregistrement Studio Baxendal Productions – Paris
Ingénieurs son Ivan Fierobe et Michael Louis-Jean
Postproduction image Thibaut Ras
Postproduction son Olivier Vehert
Matériel image All we can do - Paris / machinerie movi10
Chargée de production Anaïs Héroguel
Coordination du projet Anaïs Hamard

Avec les élèves du BTS Communication (2ème année 2013) du lycée Jacques Brel à La Courneuve (93):
Tracy Assi, Sabéra Benabdallah, Amel Benabdelouahed, Halima Bouregba, Aminata Camara, Laurie-Anne Clement, Déborah Conde, Arthur Dugast, Rébecca Firmo, Joan Gardoque, Amina Hizoun, Hager Hussein, Skaïla Legrand, Slim Machat, Maria Makombo, Quincy Mboma, Hassane Mehadji, Amine Mekkaoui, Hélène Mendy, Aurélia Mesnard, Samela Mingiedi, Olivia Ndombele, Ilana Ohayon, Mireille Pierre, Claire Samarcq, Zilene Semedo Tavares, Salomé Suarez

Le projet est piloté par les enseignants du BTS Communication du lycée Jacques Brel de La Courneuve (93):
Claire ARNOUX, Stéphane DESVERGNES, Sylvain JUHEL, Nadia LEMHEMDI, Christine LORENTE


production

Cie pm
Avec le soutien du dispositif « Dix mois d’école et d’opéra »
et le soutien exceptionnel de TBWA

Nous remercions:
L’Opéra national de Paris
Nicolas JOEL - directeur, Christophe GHRISTI - directeur de la dramaturgie et du service pédagogique, Stéphane LÖBER - directeur adjoint
« Dix mois d’École et d’Opéra »
Christine ESCHENBRENNER, Dominique LAUDET, Alexis OUSPENSKY
Le Rectorat de l’Académie de Paris
Xavier CHIRON - délégué académique aux arts et à la culture, Annie MASSINI - conseillère technique chargée de la musique
Le Rectorat de l’Académie de Versailles
Alain MOGET - délégué académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle, Hélène LAJOURNADE - chargée de mission pour le théâtre, Marianne CALVAYRAC - chargée de mission pour la danse et la musique
Le Rectorat de l’Académie de Créteil
Jean-Jacques PAYSANT - délégué académique à l’éducation artistique et à l’action culturelle, Claude DESFRAY - inspecteur pédagogique régional en éducation musicale, Yves GUINCHAT - conseiller technique chargé de la musique
Christine THIEBOT, proviseur du Lycée Jacques BreL, Fabienne PARMENTIER et l'ensemble du personnel du lycée Jacques Brel.
Le dispositif « Dix mois d’école et d’opéra » reçoit le soutien exceptionnel :
De la fondation TOTAL, De GDF SUEZ De CINVEN Et le généreux concours de l’AROP (LES AMIS DE L’OPÉRA), De Philippe JOURNO (COMPAGNIE DE PHALSBOURG), De la DRJSCS (DIRECTION RÉGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHÉSION SOCIALE) Et de Barden et Flavia GALE, de Sabine MASQUELIER, de la ELOISE SUSANNA GALE FOUNDATION, de Nicole et Alexandre MEYER


   

MEMORY 2009-2014

Rencontres intergénérationnelles autour de la danse
Ateliers d’expression corporelle et création d’un spectacle avec un collectif de jeunes adultes et de seniors.
Rencontres, ateliers et recueils filmés de souvenirs de danse avec des personnes âgées en maison de retraite et maison Alzheimer.

Le projet MEMORY a reçu le Trophée Ville de Paris « Seniors à tout prix » en 2011.


MEMORY Cie pm philippe ménard © d.schaffer

« Il s’agit d’offrir un endroit de partage et d’échange pour exprimer, réveler ce qu’évoque la danse à chacun. Avec un groupe de participants qui croise les générations et des interventions en maison de retraite, je souhaite donner la parole à ces corps sortis de la productivité et de la rentabilité. Recueillir des souvenirs dansés, laisser émerger un élan d’expression du corps, écouter et recevoir ce que ces corps ont à nous dire. Donner la possibilité à ces mémoires enfouies de se frayer un chemin à l’intérieur des corps et laisser naître une parole dansée, une expression intime de chacun ; poésie du geste chargé, désiré, fantasmé, rappelé. Porter un regard différent sur ces corps oubliés, cachés, niés et isolés parfois par le rouleau compresseur de la productivité et de la rentabilité de notre société. Et puis se rencontrer pour de vrai, rapprocher les générations, ouvrir les portes, décloisonner, faire circuler, créer du lien, oser faire le premier pas. »

philippe ménard


extraits vidéo

MEMORY#5 - Châtillon 2011

Rencontres Intergénérationnelles autour de la danse.
projet réalisé lors de la résidence de la compagnie au Théâtre de Châtillon (92).


Prise de vue - Montage - Etalonnage: José-Miguel Carmona.



We can be heroes 2013

un projet de Philippe Ménard
Réalisée lors de MEMORY#8 - Rencontres Intergénérationnelles autour de la danse. Maison de la Musique de Nanterre (92)


Réalisation Bertrand Guerry et Philippe Ménard



Like a Virgin 2011

avec des femmes seniors.
une vidéo de Philippe Ménard.
Réalisée lors de MEMORY#4 - Rencontres Intergénérationnelles autour de la danse. Salle des mariages de la mairie du 18ème - Paris.


Prise de vue - Montage - Etalonnage: José-Miguel Carmona



Thriller 2010

avec des femmes seniors.
Une vidéo de Philippe Ménard.
Réalisée lors de MEMORY#3 - Rencontres Intergénérationnelles autour de la danse.
Résidence Caulaincourt - Paris.


Prise de vue - Montage - Etalonnage: José-Miguel Carmona.



contexte du projet

Ce projet se situe dans la continuité des expériences menées depuis plusieurs années par la cie pm auprès de publics variés : élèves de collèges et de lycées, patients en psychiatrie, circassiens, comédiens, enseignants, public de théâtre, élèves de conservatoires, enfants, pratiquants d’arts martiaux.
Il s’inscrit dans un processus d’ouverture et de décloisonnement, dans une volonté d’atteindre de nouveaux publics.
Une façon pour l’artiste d’être ancré dans la Cité, près du public, de créer du lien, du dialogue et de nourrir sa recherche artistique.

Le projet MEMORY – Rencontres intergénérationnelles autour de la danse - veut s’attacher au rapprochement des générations et au décloisonnement à travers une pratique artistique et de création autour d’un projet commun.
Ce projet est porteur de dynamismes individuels et collectifs. Il est un levier de développement social local et peut devenir une éthique d’organisation de notre société soucieuse d’harmonie et de solidarité entre les âges en favorisant la dissémination des liens sociaux et en participant à une reconstruction de la citoyenneté.


description du projet

Le projet s’articule autour de 2 axes :

1/ Création d’un spectacle avec un collectif de jeunes adultes et de seniors
2/ Recueil filmé de témoignages dansés et parlés


1/Création d’un spectacle avec un collectif de jeunes adultes et de seniors
ateliers d’expression corporelle de 2H ou 3H.

L’objectif ne sera pas de reproduire un geste de façon esthétique selon des critères techniques extérieurs mais de le restituer dans une expression visible d’un élan interne, d’un état d’âme.
Ces ateliers proposent de développer les compétences perceptives de la personne et de créer les conditions optimales pour aborder le travail de l’expression corporelle. C’est dans ce lieu du sensible qu’elle accède à son propre potentiel créatif.


2/ Recueil filmé de témoignages dansés et parlés en maison de retraite
rencontres de 3h dans des maisons de retraites en groupe de 8 à 10 personnes
Ces rencontres peuvent être modulables en fonction des demandes et peuvent se décliner sous 3 axes :
Présentation par les danseurs professionnels d’une performance dansée
Ateliers de pratiques corporelles encadrés par les danseurs
Recueils de témoignages en vidéo

Un vidéaste est présent pendant les rencontres pour filmer les témoignages et les ateliers.
Des extraits de cette vidéo sont présentés lors de la présentation publique des ateliers du collectif de jeunes adultes et de seniors. Ce travail de recueil de paroles permet aux personnes qui souhaitent participer sans monter sur scène ou sans danser, de pouvoir être présent dans le projet par une autre approche.
Il s’agit d’échanger ses sensations, ses points de vue, ses expériences et ses questionnements par rapport au corps et à la danse.


Collectif de jeunes adultes et de seniors :
Ce projet s’adresse à tout jeune et à tout senior désireux de participer à une aventure de groupe (10 à 15 personnes) dont l’objectif est la rencontre et l’échange à travers la création d’un spectacle qui sera présenté sur scène.
Aucune expérience n’est requise, ni pratique corporelle, ni pratique théâtrale.
Le participant doit seulement être motivé pouvoir s’engager sur 10 ateliers, avoir envie de monter sur scène et d’explorer de nouvelles formes d’expression.

Personnes âgées en maison de retraite ou maison Alzheimer:
Ce projet s’adresse aux maisons de retraite désirant mettre en place des interventions ponctuelles autour de l’expression corporelle. Les participants doivent souhaiter découvrir de nouvelles formes d’expressions et participer à un échange autour du corps et de la danse.
Ils doivent être d’accord pour être filmés lors de leurs témoignages et prises de paroles orales ou dansées. Cette vidéo intègrera la présentation publique du projet. Les maisons de retraites et les participants sont invités à venir assister au spectacle.


MEMORY#1 - 2009 - Théâtre de l'Etoile du Nord - Paris (75)
MEMORY#2 - 2009 - Théâtre Louis Aragon - Tremblay-en-France (93)
MEMORY#3 - 2010 - Théâtre de l'Etoile du Nord - Paris (75)
MEMORY#4 - 2011 - Théâtre de l'Etoile du Nord - Paris (75)
MEMORY#5 - 2011 - Théâtre à Châtillon - Châllon (92)
MEMORY#6 - 2012 - Centre Culturel Jean Houdremont - La Courneuve (93)/Les Journées Danse Dense - Pantin (93)
MEMORY#7 - 2013 - Maison de la Musique - Nanterre (92)
MEMORY#8 - 2014 - Maison de la Musique - Nanterre (92)
MEMORY#9 - 2014 - L'Antre-Loup - Pithiviers-le-Vieil (45)


distribution

Conception, chorégraphie et réalisation Philippe Ménard
Danseuses intervenantes Emilie Buestel, Stéfania Brannetti
Textes et regard dramaturgique Jana Klein
Co-réalisation documentaire José-Miguel Carmona
Co-réalisation vidéo-clip Bertrand Guerry
Coordination Corinne Hadjadj
Régie générale Norbert Richard
Administration/production Anaïs Héroguel


production

Production: Cie pm
Avec le soutien de:
2014
Maison de la Musique de Nanterre (92), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Région Ile de France
2013
Maison de la Musique de Nanterre (92), Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Région Ile de France, Conseil Général des Hauts-de-Seine , DRAC Ile de France (SDAT), ARCADI, Fondation Deloitte – Neuilly-sur-Seine (92)
2012
Centre Culturel Jean Houdremont - La Courneuve (93), Les Journées Danse Dense - Pantin (93), Conseil Général de Seine-Saint-Denis (93), DRAC Ile de France (SDAT), ARCADI, Fondation Pomaret, Fondation Deloitte – Neuilly-sur-Seine (92)
2011
L'étoile du Nord – Scène Conventionnée Danse/membre du CDC Paris Réseau (75), Théâtre À Châtillon (92), Conseil Général des Hauts-de-Seine (92), DRAC Ile de France (SDAT), ARCADI, Mairie de Paris (75), Fondation Deloitte – Neuilly-sur-Seine (92)
2010
L'étoile du Nord – Scène Conventionnée Danse/membre du CDC Paris Réseau (75), Fondation Deloitte – Neuilly-sur-Seine (92)
2009
L'étoile du Nord – Scène Conventionnée Danse/membre du CDC Paris Réseau (75), Théâtre Louis Aragon - Scène Conventionnée Danse - Tremblay-en-France (93), Conseil Général de Seine-Saint-Denis (93)


presse

"[...] comme Bernard, 71 ans, qui a commencé les répétitions en janvier. C’est la premiere fois qu’il participe à un tel atelier «J’ai toujours aimé danser, je pratique la danse de saIon, mais ici, j’ai la chance de côtoyer des jeunes ». Jeanne, une jeune femme de 30 ans, renchérit : «Dans cet atelier, on est dans le lien humain. C’est la qualité de la relation qui prime. On n’est jamais dans la performance. » Ce qui rassure Bernard. Au début, il craignait un peu que le chorégraphe lui demande de faire des bonds, des portés. «Au contraire, Philippe nous dit d’être à l’écoute de notre corps, d’être dans la sensation. » Isabelle, 65 ans, se réjouit de participer à cette aventure singulière : «Je suis a la retraite, c’est agréable de constater qu’on peut encore bouger, que notre corps peut être regardé."
Nanterre Info - mars 2013 - Guillaume Gesret

"[...] Et bien, croyez-moi ou pas, j’en suis sorti sonné, essoré, lessivé. Rien ne sera plus jamais comme avant : la danse existe je l’ai rencontré. Pour un peu je me serais mis sous la gouttière pour danser [...] Le ridicule, pas une once dans le spectacle, tout au contraire, rigueur dans les déplacements, technique par- faite, car adaptée à chacun des danseurs, joie de vivre, de bouger ensemble, en tenant compte des autres, et en laissant libre son propre corps, tout y étais. Cela donnait envie de rire et de pleurer, de manger des brioches au beurre, de courir tout nu dans la rosée du matin, de devenir grenouille ou martinet, ce n’était pas de la danse, mais de la vie à l’état brut. [...] Je n’en crois pas mes yeux, ce mec, le chorégraphe Philippe Ménard, est un génie, oubliés les rhumatismes, oubliée l’arthrose, oubliées les douleurs... on danse. Si j’étais calife à la place du calife, je le nommerais d’urgence Ministre des Personnes Âgées, non Ministre de l’Âge d’Or, en quelques années, j’en suis certain, il boucherait le trou de la Sécu."
Le Bâteau îvre - été 2013 - Bernard Marel

"[...] Une découverte qui doit beaucoup au travail en groupe, toutes générations confondues. « Si l’atelier n’avait compté que des séniors, je crois que je n’aurais jamais franchi le pas, assure Ginette. Les jeunes ont été un vrai moteur, ils nous ont apporté de la spontanéité, de la fraîcheur, et nous, peut-être un peu de maturité. En tout cas, sans eux, il y a des tas de choses que je n’aurais pas osé proposer.» Entraide et solidarité constituent le terreau de ce projet intergénérationel."
La Croix - 29 décembre 2009 - Marie-Valentine Chaudon

"Le diamant posé sur un gramophone, Billie Holiday donne le ton. I’m a Fool to Want You rythme les images sur l’écran : des personnes agées qui dansent, entraînées par l’énergie communicative du danseur profes- sionnel Philippe Ménard. Les corps des amateurs ont la maladresse de ceux qui n’ont pas l’habitude de s’exprimer sur scène. Certains ont le regard enjoué, d’autres peinent visiblement à suivre le rythme. Qu’im- porte, le plaisir est le credo de ces cours spéciaux, dispensés dans les maisons de retraite de la ville de Trem- blay-en-France, en Seine-Saint-Denis."
Libération - 23 juin 2009 - Bartholomé Girard